La bécasse, sa vie, sa chasse
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 COMPTAGE DE PERDRIX GRISES AU QUÉBEC...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: COMPTAGE DE PERDRIX GRISES AU QUÉBEC...   Ven 3 Mai - 17:12:36

willy17 a écrit:
Qui emploient des insecticides sur des céréales au mois de mai et juin ??? Dites moi qui ????
Je ne suis pas spécialiste mais je dirais : les producteurs de blé, colza, maïs... mais aussi les viticulteurs... les arboriculteurs... car les perdrix ne sont pas inféodées aux cultures céréalières.
De plus, outre les pulvérisations, il y a aussi les applications par enrobage des semences par exemple, qu'on ne voit pas mais qui sont pourtant bien utilisées...
Et encore, on ne parle même pas des herbicides et des fongicides qui déstructurent eux aussi l'équilibre fragile des parcelles agricoles, avec des incidences sur tous les maillons de la chaine alimentaire.

willy17 a écrit:
Pour moi, ce qui détruit les populations ceux sont les chasseurs et bien sur, naturellement les prédateurs !!
Il est évident que le chasseur vient facilement à bout d'une population de perdrix, surtout quand elle est déjà fragilisée par différents facteurs.
Mais comment expliquer qu'il y a 50 ans, le bocage breton (et sans doute ailleurs) était gavé de perdrix à tel point que très peu de chasseurs ne s'intéressaient à la bécasse ? Et pourtant, les prélèvements étaient importants, sans doute bien plus élevés qu'aujourd'hui.
Quant aux autres prédateurs, je ne peux pas m'empêcher de penser que leur surabondance est également liée aux déséquilibres créées par l'homme.

Bref, la disparation de la perdrix sauvage a de nombreuses causes qui interagissent les unes avec les autres. Tout est lié !
Nier l'effet de la modification des pratiques agricoles, c’est quand même assez fort.
Je serais prêt à parier qu'il y a une corrélation très nette entre la "révolution agricole" et le déclin des populations de perdrix.
Je ne dis pas qu'il faut mettre la nature sous cloche, mais enfin il serait quand même temps de penser l'agriculture différemment. Heureusement que l'homme ne peut pas cultiver partout sinon la France entière serait une immense parcelle de cultures intensives arrosée de pesticides, insecticides, fongicides...
Revenir en haut Aller en bas
gala43
Bécassier expert
Bécassier expert


Nombre de messages : 969
Age : 67
Date d'inscription : 13/02/2013

MessageSujet: Re: COMPTAGE DE PERDRIX GRISES AU QUÉBEC...   Ven 3 Mai - 17:40:51

Willy, je suis issu d'une famille d'agriculteur et je peux t'assurer que malheureusement c'est bien l'agriculture moderne qui est le plus gros ennemi de la perdrix.
Je ne te parle pas de monoculture dans mon cas mais de culture tournante céréale, prairie artificielle(pour ensilage de printemps) et maïs. C'est le mode de culture le plus répandu pour les producteurs laitiers des alentours.
Les traitements fongicides et insecticides se font soit juste aprés le semi à l'automne ou, et début Avril quand la végétation a repris son cycle de croissance. C'est juste 1 mois avant que les premiers oeufs de perdrix éclosent. Le but d'un insecticide comme son nom l'indique, n'est pas de tuer les perdrix mais de tuer les insectes. Donc moins de nourriture pour les poussins perdrix qui sont insectivores leur 1er mois de naissance.
Il faut rajouter les ensilages de printemps qui sont trés meurtriers sur les poussins mais aussi les levraux et autre jeune chevreuil. Ces ensilages ont lieu au mois de Mai.
Certes les prédateurs exercent un prélevement mais Irish nous dit que malgré la forte densité de renard et autres prédateurs,
les faisans naturels sont bien présent en Irlande.
Je suis entierement de l'avis du biologiste cité par Cal20 qui dit qu'il faudrait cesser la grande culture et revenir à des petites parcelles de cultures différentes. C'était l'agriculture de nos grand-parents et vous devez tous avoir des anecdotes de chasse à la perdrix de cette époque avec des tableaux et des densités d'oiseaux inimaginable de nos jours.


Revenir en haut Aller en bas
gala43
Bécassier expert
Bécassier expert


Nombre de messages : 969
Age : 67
Date d'inscription : 13/02/2013

MessageSujet: Re: COMPTAGE DE PERDRIX GRISES AU QUÉBEC...   Ven 3 Mai - 17:45:02

Excuse-moi captain, je n'avais pas vu ton message et je suis 100% d'accord avec toi.
J'avais oublié l'enrobage des semences...
Revenir en haut Aller en bas
Aldo22
Modérateur
Modérateur


Nombre de messages : 7729
Age : 117
Date d'inscription : 09/04/2010

MessageSujet: Re: COMPTAGE DE PERDRIX GRISES AU QUÉBEC...   Ven 3 Mai - 19:26:14

gala43 a écrit:
Willy, je suis issu d'une famille d'agriculteur et je peux t'assurer que malheureusement c'est bien l'agriculture moderne qui est le plus gros ennemi de la perdrix.
Je ne te parle pas de monoculture dans mon cas mais de culture tournante céréale, prairie artificielle(pour ensilage de printemps) et maïs. C'est le mode de culture le plus répandu pour les producteurs laitiers des alentours.
Les traitements fongicides et insecticides se font soit juste aprés le semi à l'automne ou, et début Avril quand la végétation a repris son cycle de croissance. C'est juste 1 mois avant que les premiers oeufs de perdrix éclosent. Le but d'un insecticide comme son nom l'indique, n'est pas de tuer les perdrix mais de tuer les insectes. Donc moins de nourriture pour les poussins perdrix qui sont insectivores leur 1er mois de naissance.
Il faut rajouter les ensilages de printemps qui sont trés meurtriers sur les poussins mais aussi les levraux et autre jeune chevreuil. Ces ensilages ont lieu au mois de Mai.
Certes les prédateurs exercent un prélevement mais Irish nous dit que malgré la forte densité de renard et autres prédateurs,
les faisans naturels sont bien présent en Irlande.
Je suis entierement de l'avis du biologiste cité par Cal20 qui dit qu'il faudrait cesser la grande culture et revenir à des petites parcelles de cultures différentes. C'était l'agriculture de nos grand-parents et vous devez tous avoir des anecdotes de chasse à la perdrix de cette époque avec des tableaux et des densités d'oiseaux inimaginable de nos jours.



Entièrement d'accord avec toi Wink
Comme on l'a dit plus haut, le remenbrement a fait beaucoup de mal dans nos campagnes bretonnes et autres
Mais ça continue encore avec les grosses fermes qui rasent les dernier talus, tas de souche et meme certains landiers pour l'avoir vu de mes propres yeux....

Mon Grand père est agriculteur, la DDA ou je sais plus quoi, lui avait ordonné d'abattre tels talus, tas de souches et meme 1HA de bois vu que c'était une ancienne prairie . Mon G-P a dit à cette Madame, mais ou vont aller se réfugier le gibier (perdrix faisnas, lapins , lièvres et autres ......
La réponse de la Madame, j'en ai rien à foutre de çà, si vous supprimé pas les talus là, le tas de souche là et ce bois là, vous aller avoir une très grosse amande Mad Mad Mad
Il a été oblige de le faire à contre coeur, hélas
Revenir en haut Aller en bas
Fram
Bécassier expert
Bécassier expert


Nombre de messages : 2944
Age : 66
Localisation : Aquitaine
Date d'inscription : 13/12/2012

MessageSujet: Re: COMPTAGE DE PERDRIX GRISES AU QUÉBEC...   Ven 3 Mai - 21:08:41

N'oubliez pas que la prédation du faisan peut-être moindre car les bonnes souches savent se percher.
Mais chacun s'accorde sur les dommages causés par les méthodes modernes d'agriculture,et les produits phyto-sanitaires qui vont avec et, hélas, pour le constater en ce moment , l'ensilage et ses aspirateurs à gibiers, sont en plein travail.Dans mon secteur qui a connu le remembrement dans les années 70, la nature reprend ses droits avec la déprise agricole, mais hélas , les agris restants travaillent avec les méthodes actuelles et donc.....voir plus haut Evil or Very Mad et je rejoins tout à fait gala 43, hélas Evil or Very Mad
Mais , n'oublions pas non plus les chasseurs qui ont souvent pris conscience de l'obligation de mesures de restrictions qu'une fois les espèces disparues Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: COMPTAGE DE PERDRIX GRISES AU QUÉBEC...   Ven 3 Mai - 21:50:42

Alors, je vais vous dire une ou deux petites bricole....

Je travaille avec des agriculteurs, en majorité des viticulteurs, je leur conseille et leur vend des produits phytosanitaires.

Dans notre local, qui doit faire 100 m2, il y a un seul produit insecticide, contre le taupin lors des semis de tournesol ou de mais...

Ici, c'est 80% de vigne donc à part de nombreux fongicides (trop à mon avis), les vignes ne recoivent pas grand chose d'autre, si ce n'est des engrais.

Donc, si je suis votre point de vue vis à vis de l'agriculture, le gibier devrait foisonner ......

Que nenni !!! Alors c'est de la faute des fauchages de prairie pour l'ensillage .... Que nenni !!! il n' y a pas de prairies, juste des jachère imposées par la PAC et broyées 2 ou 3 fois par an en dehors des périodes de nidification.

Ici, il y a des haies, des jachères, des prés avec des chevaux, beaucoup de vignes, quelques champs de maïs grains, un peu de blé ......

Et il n'ya rien dans les champs...... si ce n'est de nombreux chevreuils et de plus en plus de sangliers......

Alors c'est quoi le problème, je veux bien jeter la pierre au voisin et dire que c'est lui le responsable de mes maux !!!!!
Mais ça ne fera pas avancer le problème....et le gibier ne sera que issu de caisse. Si on peut appeler ça du gibier !!!

Je vais apporté un bémol en ce qui concerne les semeces car bon nombre d'entres elles sont enrobées pour éviter le grignotage d'insecte du sol avant la germination.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: COMPTAGE DE PERDRIX GRISES AU QUÉBEC...   Ven 3 Mai - 22:17:21

Je pense qu'il te suffira de regarder le nombre de corneilles, buses et renards, et tes questions quant à la cause de la raréfaction du petit gibier seront vite élucidées, sans pour autant réfuter la présence sournoise du prédateur à deux pattes, il en reste bien plus qu'on ne le pense.
Revenir en haut Aller en bas
Fram
Bécassier expert
Bécassier expert


Nombre de messages : 2944
Age : 66
Localisation : Aquitaine
Date d'inscription : 13/12/2012

MessageSujet: Re: COMPTAGE DE PERDRIX GRISES AU QUÉBEC...   Ven 3 Mai - 22:22:19

Peut-être, mais même si on arrête toute chasse à compter d'aujourd'hui, il n'y aura pas plus de petit gibier sédentaire pour autant.
Hormis les prédateurs ,c'est quand même bien la dégradation du milieux (divers traitements agricoles, autres pollution ,déforestation et urbanisation ) qui contribuent à la raréfaction du gibier (pour preuve les divers échecs de réimplantation de perdrix ou de faisans, malgré les restrictions et les accompagnements divers en agrainage et piégeage.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: COMPTAGE DE PERDRIX GRISES AU QUÉBEC...   Ven 3 Mai - 22:40:37

Pour te répondre Fram, je ne veux surtout pas arreter la chasse, je suis chasseur et c'est ma vie ...

Et je ne veux surtout pas renier mon identité de super-prédateur car j'en suis un !!

Tout comme un requin tigre peut l'être en mer, sauf que lui, il n'a pas de fusil !!! lol! lol!

Comme l'évoque Jean-Pierre, je pense que la protection totale des autres prédateurs, autre que le chasseur, est la principale cause de la rareté du gibier !!!

Un de mes voisins piège sur la commune voisine 2000 ha, 60 à 70 renards par an depuis plus de 10 ans, une implantation de faisans landais "sauvages", une interdiction du tir des poules, des lachers de faisans de tir identifiable (obscur), et ils avoisinent les 70 faisans au 100 ha en 2 ans.
20 cages à corvidés, des déterrages, du piégeage, une pression très forte sur les prédateurs, blaireaux y compris ..... Ca ça marche, mais les moyens mis en place sont énormes, et beaucoup de volonté est nécessaire, et beaucoup de main d'oeuvre !!!


Revenir en haut Aller en bas
CAL20
Bécassier expert
Bécassier expert
avatar

Nombre de messages : 2009
Age : 60
Localisation : La belle province
Date d'inscription : 19/04/2012

MessageSujet: Re: COMPTAGE DE PERDRIX GRISES AU QUÉBEC...   Ven 3 Mai - 22:50:09

Si vous permettez , au Québec nous avons une population qui, même si ce sont des perdrix introduites il y a plus de 60 ans, sont completement sauvages. Et ils n'ont aucune aide . ZÉRO aide ....voici des bribes d'article scientifiques sur le débat.

L’intensité des pratiques agricoles est en partie responsable de la variation de la disponibilité de l’habitat. L’agriculture intensive réduit cette disponibilité en limitant les bordures de champs et les fossés. On y retrouve peu de champ de foin ou de pâturage nécessaire pour la nidification de la perdrix grise. Cette détérioration de l’habitat de la perdrix grise pourrait affecter la survie des poussins, suite à une diminution de l’abondance des insectes dont ils se nourrissent (Chabot et al. 1979; Panek 1997b). La modernisation des techniques agricoles a également fait disparaître les séchoirs à maïs extérieur et réduit l’accès des perdrix aux dépôts de fumier, une source d’alimentation importante durant l’hiver. L’environnement des fermes laitières et d’élevage est davantage propice pour la perdrix grise.
L’utilisation d’herbicides, de fongicides et d’insecticides sur les terres agricoles pourrait nuire à sa reproduction (Rands 1986 in Gauthier et Aubry 1995). Une étude des données provenant du bagage d’oiseaux effectué entre 1793-1993 en Grande-Bretagne, a révélé une chute des populations vers 1952, malgré les fluctuations annuelles principalement reliées aux variations dans les taux de survie des poussins. Ce taux de survie était de 49 % avant l’introduction des herbicides et de 32 % après que leur usage se soit répandu (Potts et Aebischer 1995).
Les pesticides provenant de l’agriculture causent des effets directs et indirects sur le taux de mortalité des perdrix grises, particulièrement le dieldrine, l’aldicarbe et les composés à base de mercure. Ces derniers peuvent agir indirectement sur les oiseaux en éliminant les mauvaises herbes et les insectes présents dans les cultures, ce qui cause des mortalités importantes chez les poussins (Potts 1986 in Carroll 1993). Cependant, l’application d’herbicide en Pologne n’avait pas eu un effet indirect marqué sur la survie des poussins de la perdrix grise (Panek 1992). Il n’y a pas de données disponibles sur l’effet des contaminants sur la perdrix grise au Québec.

C'est pas moi qui le dit , mais comme rien n'a été fait , le Québec est comme un laboratoire en ce qui à trait à la perdrix .
CAL20


Revenir en haut Aller en bas
CAL20
Bécassier expert
Bécassier expert
avatar

Nombre de messages : 2009
Age : 60
Localisation : La belle province
Date d'inscription : 19/04/2012

MessageSujet: Re: COMPTAGE DE PERDRIX GRISES AU QUÉBEC...   Ven 3 Mai - 22:52:48

...en plus j'ai des amis chez qui je chasse qui avouent passer des compagnies complètes dans le CHOPPER pour l'ensilage, ainsi que des levreaux, et des chevreuils...il y a alors recoquetage...
CAL20
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: COMPTAGE DE PERDRIX GRISES AU QUÉBEC...   Ven 3 Mai - 23:00:50

C'est pas facile de tirer des conclusions, car il y a trop de cas différents ....

Et même la nature sous cloche ne marcherai pas forcément car un violent orage de printemps va décimer n'importe quelle couvée !!!

Je me bat chez moi pour mes faisans noirs, et les résultats sont là, mais que c'est dur de faire bouger les chasseurs autrement qu'avec leur fusil !!!

Chez moi, c'est 1 chasseur pour 10 ha, comment voulez vous qu'un oiseau s'en sorte !!!

Et chez vous, c'est quoi la densité de chasseur ?

Revenir en haut Aller en bas
Fram
Bécassier expert
Bécassier expert


Nombre de messages : 2944
Age : 66
Localisation : Aquitaine
Date d'inscription : 13/12/2012

MessageSujet: Re: COMPTAGE DE PERDRIX GRISES AU QUÉBEC...   Ven 3 Mai - 23:03:24

Willy17 loin de moi l'idée d’arrêter la chasse.Je voulais simplement dire , justement qu'il est presque trop tard et stopper toute chasse ne changerait rien.
En effet, comme dit Jean-pierre, la surpopulation de prédateurs nuisibles, et comme l'indique Cal20, les méfaits des produits agricoles,et le modernisme sont les principaux responsables de la raréfaction du petit gibier.
L'homme en général, et le chasseur en particulier aggrave indéniablement la situation et en effet il devient un super prédateur mais dans sa plus mauvaise signification.
Pour la densité, environ 1 chasseur pour 20 ha en moyenne voir un peu plus selon le territoire.
Revenir en haut Aller en bas
gala43
Bécassier expert
Bécassier expert


Nombre de messages : 969
Age : 67
Date d'inscription : 13/02/2013

MessageSujet: Re: COMPTAGE DE PERDRIX GRISES AU QUÉBEC...   Ven 3 Mai - 23:10:43

Est-ce que tu pense sincerement Willy que l'agriculture n'a pas ou peu d'impact sur la nature?
Pour tous les prédateurs à poil ou à plume, ils étaient présent avant que l'homme n'invente la poudre et pourtant ils n'ont pas mangé toutes les perdrix. Et puis le plus grand prédateur n'est-il pas l'homme?
Revenir en haut Aller en bas
CAL20
Bécassier expert
Bécassier expert
avatar

Nombre de messages : 2009
Age : 60
Localisation : La belle province
Date d'inscription : 19/04/2012

MessageSujet: Re: COMPTAGE DE PERDRIX GRISES AU QUÉBEC...   Ven 3 Mai - 23:20:32

Dans les années 80,90 beaucoup de chasseurs Français et Italiens se rendaient en Pologne . À cette époque les plus grandes densités de perdrix grises étaient dans ce pays.
J'ai encore un numéro de la revue Saint Hubert dans laquelle il y a un superbe reportage ,compagnies après compagnies dans de petits morceaux de betterave, de choux ...le paysage d'il y a 100 ans ici ...Esti que j'ai rêvé en regardant ça ...
CAL20
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: COMPTAGE DE PERDRIX GRISES AU QUÉBEC...   Ven 3 Mai - 23:38:58

gala43 a écrit:
Est-ce que tu pense sincerement Willy que l'agriculture n'a pas ou peu d'impact sur la nature?
Pour tous les prédateurs à poil ou à plume, ils étaient présent avant que l'homme n'invente la poudre et pourtant ils n'ont pas mangé toutes les perdrix. Et puis le plus grand prédateur n'est-il pas l'homme?

Je pense que l'homme dégrade plus qu'il prend soin de son environement, mais je ne pense pas que l'agriculture telle qu'elle est devenu depuis une dizaine d'année soit responsable des maux des chasseurs !!!
Je pense que les chasseurs dans leur très grande majorité ont du mal à respecter la nature (moi y compris). Si on veut avoir du petit gibier sédentaire, il faut que ce petit gibier n'est qu'un seul prédateur, le chasseur, s'il en a trop, il ne peut s'en sortir !!!
Chez moi, il y a trop de chasseurs pour la superficie, donc il y a des efforts à faire ....


CAL20 a écrit:
Dans les années 80,90 beaucoup de chasseurs Français et Italiens se rendaient en Pologne . À cette époque les plus grandes densités de perdrix grises étaient dans ce pays.
J'ai encore un numéro de la revue Saint Hubert dans laquelle il y a un superbe reportage ,compagnies après compagnies dans de petits morceaux de betterave, de choux ...le paysage d'il y a 100 ans ici ...Esti que j'ai rêvé en regardant ça ...
CAL20

Mon grand père allez tous les ans chasser la perdrix avec un collègue de travail polonais en pologne, ils chassais avec des "chiens de vache", les perdrix étaient sauvages, il y en avait partout !!!!
C'est photos ont bercé mes premières années de passionné...
Aujourd'hui, il regrette ses "tableaux de chasse", ces étalages pour la postérité ....,la vie a fait son chemin.... la pologne reste la pologne, et je ne suis pas sûr que la densité de chasseur soit supérieur à 1 chasseur pour 1000 ha !!!
Ceci expliquant peut être celà ....
Revenir en haut Aller en bas
CAL20
Bécassier expert
Bécassier expert
avatar

Nombre de messages : 2009
Age : 60
Localisation : La belle province
Date d'inscription : 19/04/2012

MessageSujet: Re: COMPTAGE DE PERDRIX GRISES AU QUÉBEC...   Ven 3 Mai - 23:49:38

...et oui mon Willy ,
Ici les densités de perdrix grises sont faibles ...mais le nombres de chasseurs qui s'intéressent à ce gibier est ridicule par rapport à la superficie ,alors on en profite un peu. La nature veille ...nous verrons dans 30 ans si nos terres nordiques supportent une plus grande population mais j'en doute ...
CAL20
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: COMPTAGE DE PERDRIX GRISES AU QUÉBEC...   Ven 3 Mai - 23:58:31

Bon tampis, demain je tue un sanglier !!!
Revenir en haut Aller en bas
CAL20
Bécassier expert
Bécassier expert
avatar

Nombre de messages : 2009
Age : 60
Localisation : La belle province
Date d'inscription : 19/04/2012

MessageSujet: Re: COMPTAGE DE PERDRIX GRISES AU QUÉBEC...   Sam 4 Mai - 0:17:07

Là , je tourne le fer dans la plaie mon Willy ...mais je verrais bien ton pointer vérouiller une belle compagnies de hongroises... Wink

CAL20 Wink
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: COMPTAGE DE PERDRIX GRISES AU QUÉBEC...   Sam 4 Mai - 0:49:23

Dans mon ACCA, un chasseur pour environ 60 ha.

Côté prédateurs, si je fais le compte de tout ce que l'on peut voir, c'est plus d'un à l'hectare.

Allez, de nouveau le couteau dans la plaie.... Suite à une enquête officielle relatée par les médias, la France est le pays qui arrive en tête en ce qui concerne le taux de pesticides enmagasiné par le corps humain. D'où viennent ils, sûrement pas des forêts dont j'ai la gestion car ils y sont interdits pour cause de "gestion durable". Et pendant ce temps, j'ai assisté cet hiver à l'éradication par le vide d'un territoire bocager de 170 hectares de pâtures et prairies naturelles, tout ça par un pécore dont les deux mille hectares de son exploitation ne suffisaient plus. Résultat des courses, 170 hectares de labours où les pieds de maïs ne vont pas tarder à sortir de terre et la petite rivière à truite de ce bassin versant condamnée à court terme. Alors, qu'on ne me dise surtout pas que l'agriculture n'y est pour rien car ça risquerait de me FACHER GRAVE.
Revenir en haut Aller en bas
CAL20
Bécassier expert
Bécassier expert
avatar

Nombre de messages : 2009
Age : 60
Localisation : La belle province
Date d'inscription : 19/04/2012

MessageSujet: Re: COMPTAGE DE PERDRIX GRISES AU QUÉBEC...   Sam 4 Mai - 1:49:40

...ça vaut quoi alors vos acca et autres associations de chasseurs si vous regardez mourir le gibier autrement que par un coup de fusil ??? Je google et fais des recherches sur la grise et selon ce que je vois les plus grandes densités de populations sont chez vous en France !
CAL20
Revenir en haut Aller en bas
Fram
Bécassier expert
Bécassier expert


Nombre de messages : 2944
Age : 66
Localisation : Aquitaine
Date d'inscription : 13/12/2012

MessageSujet: Re: COMPTAGE DE PERDRIX GRISES AU QUÉBEC...   Sam 4 Mai - 8:27:18

Le gros problème de la plupart de nos sociétés de chasse ( associations de propriétaires ou ACCA), est l'engagement des chasseurs.Je parle évidemment du coin de Gironde que je connais un peu mieux.Avec le temps, le travail des quelques bénévoles gérant la sté consiste à lâcher du gibier de tir quelques dimanches dans la saison.Les plus courageux s’essayent au lâchers de reproducteurs, voire de " 13 semaines" en Août.Malheureusement ,la plupart se heurtent à , au mieux , l’indifférence des chasseurs de base, au pire à l'obstruction des mêmes, surtout dès que l'on parle de restrictions ( jours de chasse, PMA, voir fermeture de tel ou tel gibier pour une durée ).Ajouté à ça une lutte contre les nuisibles trop limitée et cette "pu..in" d'agriculture moderne, voilà pourquoi la chasse banale au gibier sédentaire est en train de mourir doucement mais inéluctablement et par effet ricoché la chasse des migrateurs.
Je suis convaincu que des solutions existent, mais elles passent par des mesures drastiques et une entente entre les utilisateurs de la campagne ( chasseurs, agriculteurs, propriétaires terriens (ceux, non chasseurs non agriculteurs mais possesseurs de terres) ) mais là, je crains que celà revienne à vider l'océan avec une petite cuillère percée. Evil or Very Mad Evil or Very Mad
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: COMPTAGE DE PERDRIX GRISES AU QUÉBEC...   Sam 4 Mai - 9:45:39

CAL20 a écrit:
...ça vaut quoi alors vos acca et autres associations de chasseurs si vous regardez mourir le gibier autrement que par un coup de fusil ??? Je google et fais des recherches sur la grise et selon ce que je vois les plus grandes densités de populations sont chez vous en France !
CAL20

Etaient, Rémi, étaient.... Les renseignements que l'on trouve sur Google proviennent pour la plupart des internautes, et le sport favori du français moyen étant le nombrilisme, ça épate la galerie de clamer haut et fort qu'on a les plus fortes densité au monde de tel ou tel gibier.

Il est vrai que dans la grande plaine de la Beauce, il reste encore de belles populations de grises, bichonées par les grands propriétaires terriens (pas tous) car celles ci sont un investissement pécunier vis à vis du montant des locations de chasse. Mais le plus flagrant, c'est le manque de prédateurs grâce à moult facteurs: Absence totale de haies, arbres et piquets, donc de postes de guet et de refuges pour les buses, corvidés et autres renards (paradoxe quand ici, on crie haro sur le déboisement des terres agricoles) et grâce également au manque de rongeurs qui ont horreur des terres labourées, rongeurs qui sont la nourriture de base de ces prédateurs. L'engagement des agriculteurs pour la raison citée plus haut, qui préservent de tout traitement phytosanitaire une bande d'une dizaine de mètres le long des chemins autour des parcelles cultivées, laisse un sanctuaire nidicole aux gallinacés, favorisant ainsi l'élevage des poussins grâce à l'abondance des insectes dans ces endroits, vitaux au bon développement desdits poussins. Des opérations de compages des couples au printemps, suivies de comptages des nichées permettent également une élaboration ad hod des futurs plans de prélèvements, permettant ainsi de laisser suffisamment de géniteurs pour la saison suivante.

Comme quoi, un fléau écologique (agriculture intensive), peut parfois se révéler un allié précieux pour la gestion de certaines espèces.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: COMPTAGE DE PERDRIX GRISES AU QUÉBEC...   Sam 4 Mai - 12:33:08

Je suis entierement d accord avec Scolpax,l UE et ses politiques contradictoires et poussees par les lobbies a detruit et continue de detruire le paysage europeen.

On donne 3 euros pour proteger une zone humide ici et 10 euros pour drainer par la.
On parle de developpement rurale et en meme temps on encourage les gaz de shiste.

On parle qualite de l eau et en meme temps on modifie une loi qui autorise a epandre plus de lisier a l Ha.

Les producteurs laitiers souffrent et les cerealiers s en mettent pleins les poches ....

Imaginer ici en Irlande,il y a 50 ans une petite ferme sans eau courante ni electricite,8 enfants,100 moutons,un jardin arrivait peniblement a subsister.
Aujourd hui la meme ferme,tout le confort moderne,un tracteur recent,un quad,du materiel agricole,2 voitures,3 enfants et 200 moutons...

Comment cela est il possible?
Et l on parle de speculation sur les semences,le bon sens n existe plus,les agriculteurs sont pousses a faire plus de profit avec la terre au detriment du respect des sols et des cultures.
Le mais paie bien,il a besoin d eau et de chaleur,vous n avez pas d eau?

Le sous-sol regorge de nappes phreatiques,on va creuser et pomper cette eau qui ne sert a rien mais qui va vous rapporter de l argent....


Alors les perdrix et autres petits animaux peuvent bien s accocher
Heureusement qqs part en Gaule,des petits villages resistent cheers
Revenir en haut Aller en bas
CAL20
Bécassier expert
Bécassier expert
avatar

Nombre de messages : 2009
Age : 60
Localisation : La belle province
Date d'inscription : 19/04/2012

MessageSujet: Re: COMPTAGE DE PERDRIX GRISES AU QUÉBEC...   Sam 4 Mai - 12:54:20

...à qui la faute ? Au curé ? au notaire ? ou peut être le vicaire ? Au fil des posts je constate qu'il n'y pas une seule cause du déclin des perdrix mais plusieurs .
Nouvelles méthodes agricoles, pression de chasse, suppression des clôtures, haies, tas de roches , de souches enfin de structures abris,pression de chasse,contrôle chimique des rongeurs et donc prédation, pression de chasse...Je pense (n'étant pas Francais ) que vos pères et vos grands pères chassaient alors dans un autre pays où la campagne n'était pas la même et où il y avait une compagnie dans chaques champs, et où le petit lapin pullulaient ...sans revenir en arrière parce que c'est impossible existe t il un moyen de rétablir une belle population de grises ou ,plus précisément existe t il une volonté réelle d'y parvenir ???
CAL CURIEUX !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: COMPTAGE DE PERDRIX GRISES AU QUÉBEC...   

Revenir en haut Aller en bas
 
COMPTAGE DE PERDRIX GRISES AU QUÉBEC...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» COMPTAGE DE PERDRIX GRISES AU QUÉBEC...
» Le Comptage et l'Elevage du Gibier
» Vol matériel comptage AMB
» comptage en manifestation
» comptage camargue mars 2010

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Passion Bécasse :: Photos :: Presentation de votre region ou de votre territoire-
Sauter vers: